Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Draveil ~ News

Draveil ~ News

Politique et Économie Départementale (Essonne) - Nationale et Européenne - En résistance depuis Mai 2012


Le général Didier Tauzin, candidat à l’élection présidentielle

Publié par Quercus sur 12 Décembre 2016, 21:31pm

Catégories : #Élections Présidentielles 2017, #Didier Tauzin

Le général Didier Tauzin, candidat à l’élection présidentielle : établir une grande « Charte nationale »

« En quelques mois seulement,en 2017, nous pouvons retourner la situation et ouvrir les chemins de travers pour la France.Mais il y faudra une vraie volonté,de l’ardeur,de l’abnégation,le sens du service,l’amour de la France et des Français.» .

Ces mots illustrant la 1er de couverture du 3ème ouvrage du général Didier Tauzin donne le ton!

Candidat à l’élection présidentielle de mars prochain, Didier Tauzin et son équipe de campagne sillonnent la France depuis le mois d’août afin d’obtenir les 500 parrainages d’élus, indispensables à sa candidature. Imperméable au « qu’en-dira-t-on », il n’écarte aucun sujet fâcheux : de l’élection américaine de Donald Trump, qu’il considère comme une victoire de la démocratie au désastre du « système des partis » en France, mais aussi à l’importance de la fonction présidentielle et de la nécessité d’avoir un chef charismatique à l’incontournable question de l’identité enracinée dans l’histoire de France qui commence, selon lui, à Clovis.

Dans son programme de campagne, Le général Tauzin propose trois mesures qu’il soumettrait aux Français par référendum s’il était élu :

Établir une grande « Charte nationale » qui deviendrait le socle de notre politique. celle-ci ne pourrait être abrogée ou modifiée que par référendum.

La deuxième concernerait la souveraineté française et la prééminence des lois et coutumes françaises sur les lois internationales. Ce référendum permettrait également de fixer la procédure pour transcrire dans le droit français les lois décidées par d’autres instances. En outre, ce référendum réaffirmerait la nécessité de l’indépendance française dans les domaines énergétique, numérique et alimentaire.

La troisième visera à instaurer une pause migratoire de longue durée – une vingtaine d’années. Cette pause n’est pas un refus de l’étranger, mais une nécessité au vu de la fracturation de la société française et de la priorité d’intégration des populations récemment arrivées sur notre sol.

Lors d’une soirée débat à Lorient, Breizh-info s’est entretenu avec lui :

Photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !