Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Draveil ~ News

Draveil ~ News

Politique et Économie Départementale (Essonne) - Nationale et Européenne - En résistance depuis Mai 2012


Le terme « Union » est un leurre en Europe.

Publié par Quercus sur 14 Décembre 2016, 20:34pm

Catégories : #Grèce, #Union Européenne, #Eurogroupe

L'Europe punit la Grèce après l'annonce de mesures sociales.

À quoi sert de mettre en place un gouvernement fantoche, d’élire un Président de la République qui ne sera qu’un pion sur l'échiquier européen. (Déjà que les Français ne sont guère gâtés avec le gouvernement socialiste en place) 

Dans ce cas :

  • Pourquoi faire partie de l’Union Européenne et que cette adhésion ne vous autorise pas à desserrer l’étau fiscal imposé par un groupe de fonctionnaires et de lobbyistes et que votre devoir en tant que Président ou Premier ministre d’un pays souverain  est de continuer malgré vous à pressurer et exploiter vos concitoyens.
  • OUI,  le terme Union est un énorme leurre

-------ooOOoo-------

L'Eurogroupe a annoncé ce mercredi la suspension des mesures d'allègement de la dette grecque. Une conséquence directe des récentes annonces du Premier ministre, Alexis Tsipras, sur les retraites et la TVA.

Les mesures d'allègement de la dette grecque, accordées début décembre par la zone euro à Athènes en échange de réformes, ont été suspendues après l'annonce par le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, de nouvelles mesures sociales, a annoncé ce mercredi le porte-parole du président de l'Eurogroupe.

" Les actions du gouvernement grec " 

rétablissement d'un 13ème versement annuel pour les petites retraites et ajournement de la hausse de la TVA -

" ne sont pas en ligne avec nos accords "

selon

" quelques États membres ", ce qui empêche " la mise en place "

des mesures d'allègement de la dette, écrit dans un communiqué le porte-parole du président de l'Eurogroupe

En visite ce mercredi après-midi à Thessalonique, la deuxième ville du pays, Alexis Tsipras a commenté sa décision, estimant qu'il

" fallait que tout le monde respecte le peuple grec qui depuis sept ans faisait de grands sacrifices au nom de l'Europe ". 

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !