Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Draveil ~ News

Draveil ~ News

Politique et Économie Départementale (Essonne) - Nationale et Européenne - En résistance depuis Mai 2012


« Lettre aux armées » de Nicolas Dupont-Aignan

Publié par Quercus sur 7 Janvier 2017, 16:55pm

Catégories : #NDA2017, #DLF, #Armées

Le président de Debout la France et candidat à l’élection présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan, adresse une lettre aux forces armées françaises.

-------ooOOoo-------

Madame, Monsieur,

En ce début d’année 2017, je souhaitais vous adresser mes meilleurs vœux ainsi que mes plus chaleureux remerciements. Nombreux parmi vous participent aux opérations extérieures que la France, seule ou aux côtés de ses alliés, a décidé de poursuivre ou d'entreprendre, que ce soit au Mali, au Tchad, en Irak, au Liban. Certains l’ont payé de leur vie.

Sur le territoire national, votre action est aussi déterminante et rassure les Français face à une menace terroriste diffuse et permanente. Le plan Vigipirate devra cependant évoluer si l’on veut vous permettre d’assurer, dans de bonnes conditions, vos missions premières.

Vous pouvez être fiers de ce que vous accomplissez au nom de la France. Dans les temps incertains qui sont les nôtres, il est important de pouvoir compter sur des armées motivées, équipées et entraînées. Je veux aussi saluer et reconnaître le rôle essentiel des réservistes qui agissent à vos côtés. La force de notre armée, c’est vous, les hommes et les femmes engagés pour servir notre patrie.

Malheureusement, au fil du temps, malgré leurs beaux et grands discours, les gouvernements ont réduit les moyens de la Défense. Les effectifs de l’armée ont été drastiquement diminués par les deux dernières majorités, moins 40 000 postes sous Sarkozy et Fillon, moins 19 000 sous Hollande et Valls.

J’ai été l’un des rares élus à l’Assemblée Nationale, dans l’indifférence générale, à alerter l’opinion sur les conséquences fatales de la réduction du budget de nos armées. Les faits m’ont donné raison. L’effort budgétaire de la nation pour sa défense a été affaibli au moment même où il aurait fallu le renforcer.

Au-delà des dysfonctionnements inadmissibles du logiciel Louvois de paiement des soldes, la réforme des services de soutien des armées a profondément désorganisé la cohérence d’action du commandement et contribué à une dégradation progressive des moyens de soutien. Comme l'écrit le général Desportes dans son dernier livre, La dernière bataille de France : « les Français croient être protégés et ne le sont plus. Les armées françaises n'ont jamais été autant déployées et elles n'ont jamais été aussi fragiles ».

Je suis candidat à l’élection présidentielle, car je crois que nous ne pouvons pas relever notre pays et assurer la protection des Français sans disposer d’une armée forte. C’est pourquoi je propose :

- d’augmenter le budget de la Défense de 10 milliards d’euros en cinq ans en le faisant passer de 32 milliards d’euros à 42 milliards d’euros, hors pensions militaires. Nous pourrons ainsi recruter 50 000 soldats sur la durée du prochain quinquennat afin de compenser les dramatiques diminutions d’effectifs sous les mandats Sarkozy et Hollande (-59 000 militaires).

- de renforcer nos moyens matériels. Nous devons cesser de restreindre les crédits sur les besoins en matériel (munitions, armes), sur l’entretien et les conditions des hommes en OPEX. La construction d’un deuxième porte-avions sur la durée du quinquennat est vitale de même que la modernisation des équipements des forces françaises notamment les drones et les frégates.

- de déterminer une stratégie nationale pour notre industrie de Défense. La place de l’État dans les grands groupes de Défense doit être renforcée afin d’améliorer la compétitivité de notre industrie et d’orienter les grandes dépenses stratégiques. Je veux doubler le budget du ministère de la Défense consacré à la recherche (800 millions d’€ en 2016).

- de défendre le lien armée-nation. Pour cela, je veux rétablir un service national civique et militaire de 3 mois obligatoires. Il sera aménageable en service militaire d’une année pour ceux qui le souhaitent. L’engagement des jeunes sous les drapeaux est en effet le meilleur moyen de renforcer le sentiment d’appartenance à la communauté nationale.

Mais attention, la plupart des hommes politiques ne parlent de la Défense que comme un coût et considèrent le budget de la Défense comme une simple variable d’ajustement. La Défense c’est aussi la considération pour les hommes et les femmes qui risquent leur vie pour la France. C’est pourquoi je veux revaloriser la condition militaire. Je veux garantir notamment le paiement de vos soldes, je veux revoir de fond en comble le système Louvois. Il est inacceptable que vous et vos familles se voient privés de ressources en raison d’un dysfonctionnement bureaucratique. De la même façon, nous devons modifier l’organisation du plan Vigipirate, les militaires doivent retrouver les régiments, pour pouvoir s’entraîner et être en mesure d’assurer leur devoir de soldat et non de forces de l’ordre.

Respecter les militaires c’est enfin respecter les anciens combattants Nous devons en particulier améliorer les pensions de nos anciens combattants. Je propose d’augmenter progressivement la retraite du combattant pour qu’elle atteigne 1 000 euros par an contre 702 euros aujourd’hui. Nous devons aussi indexer les pensions d’invalidité sur le coût de la vie, assurer un niveau décent de ressources aux conjoints survivants et aux anciens combattants les plus démunis.

Le général de Gaulle écrivait ces mots très actuels qui justifient la nécessité d’une armée forte : « Il n’y a qu’une fatalité, celle des peuples qui n’ont plus assez de forces pour se tenir debout et qui se couchent pour mourir. Le destin d’une nation se gagne chaque jour contre les causes internes, mais aussi externes de destruction ».

J’ai voulu dans cette lettre vous présenter mes vœux ainsi que plusieurs propositions pour l’armée française et pour vous qui la servez. Je détaillerai dans les mois qui viennent mon projet pour la Défense nationale. Nombreux sont les militaires qui me soutiennent et qui ont participé à son élaboration.

Je mesure l'ampleur de vos sacrifices au service de notre pays. Votre mission est essentielle, elle détermine l’indépendance et la sécurité de notre nation. L’honneur des hommes politiques, en particulier du Président de la République, chef des armées est de vous permettre de servir la France dans les meilleures conditions.

Vous pouvez compter sur moi.

Nicolas Dupont-Aignan

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !