Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Draveil ~ News

Draveil ~ News

Politique et Économie Départementale (Essonne) - Nationale et Européenne - En résistance depuis Mai 2012


Visite de Nicolas Dupont-Aignan à Mayotte

Publié par Quercus sur 14 Février 2017, 21:52pm

Catégories : #NDA2017, #Mayotte, #DLF, #Campagne présidentielle

Lors de sa visite officielle à Mayotte dimanche et lundi derniers, Nicolas Dupont-Aignan a martelé qu’il fallait débloquer 300 millions d’euros d’urgence pour redresser l’île.

Le candidat à la présidentielle du parti “Debout la France” a évoqué la question migratoire, l’appui aux collectivités, la continuité territoriale et la coopération avec les Comores tout en tirant à boulets rouges sur ses opposants et l’actuel gouvernement.

“ Oubliés, négligés, méprisés depuis 10 ans”,

Nicolas Dupont-Aignan ne mâche pas ses mots quand il s’agit de qualifier les Outre-mer, fustigeant sans vergogne les différents présidents et gouvernements qui se sont succédé depuis Jacques Chirac, le seul à avoir “géré l’Outre-mer” en son temps.

Le candidat à la présidentielle du parti “Debout la France” a, durant la conférence de presse qu’il a donnée lundi à Mayotte, dressé un tableau noir de la situation du 101ème département de France, actuellement dans une situation

“ inacceptable et qu’on n’accepterait jamais sur un territoire métropolitain ”,

évoquant tour à tour le

“chaos migratoire”, “le délabrement de l’État”, “la faiblesse de l’instruction” et “les préfets qui ont peur de faire des vagues”.

D’autres mesures compléteront ce programme et

notamment la suppression du droit du sol,

“condition préalable à tout”,

a affirmé Nicolas Dupont-Aignan, entendant réformer la constitution pour ce faire.

Le candidat considère qu’il y a

“tricheries du droit du sol (…), que la loi est détournée (…) qu’il faut arrêter les conneries et casser l’appel d’air (…) On va tous crever parce qu’une règle est détournée ?”,

interroge le candidat à l’issue d’une violente diatribe.

S’il est élu, les conditions d’obtention du droit du sol seront uniquement ouvertes aux enfants nés en France, qui auront fait leur service militaire obligatoire de 3 mois et qui auront un casier judiciaire vierge.

Sur la question de l’immigration, Nicolas Dupont-Aignan souhaite poursuivre le dialogue avec les Comores, mais de manière plus “ferme”, mettant en avant la force de frappe et de négociation de la “cinquième puissance mondiale”.

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !