Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Draveil ~ News

Draveil ~ News

Politique et Économie Départementale (Essonne) - Nationale et Européenne - En résistance depuis Mai 2012


Bronca des maires de France contre Emmanuel Macron

Publié par Quercus sur 22 Mars 2017, 18:18pm

Catégories : #Macron, #Campagne présidentielle, #Asso Maires de France

Emmanuel Macron a exigé des communes qu'elles réalisent 10 milliards d'euros d'économies s'il était élu, s'attirant les sifflets des maires de France auxquels il faisait face. Pour Gilles Platret, Emmanuel Macron est très éloigné de la réalité du terrain.

Ce mercredi, à la Maison de la Radio, alors que l'Association des Maires de France proposait aux candidats à l'élection présidentielle de présenter leur programme pour les communes, nous avons assisté à une scène inédite :

un candidat à la présidence de la République rencontrant pour la première fois les maires de son pays et posant, avant même l'élection, les bases d'un divorce profond entre l'État et les communes.

C'est pourtant bien ce qui s'est produit à la seconde où, les maires prenant conscience de ce que chercherait à leur imposer Emmanuel Macron s'il était élu le 7 mai, ils lui ont bruyamment manifesté leur hostilité, ce qui a visiblement fort chagriné le candidat, (au prochain meeting nous conseillons à Emmanuel Macron de se doter d'un paquet de Kleenex) qui, une fois encore, a perdu ses nerfs en se plaignant amèrement des sifflets plutôt que de chercher à en comprendre la cause.

Quelle mesure a donc pu provoquer cette vive réaction de ces sentinelles de la République que sont les maires ?

Eh bien, Monsieur Macron a trouvé un moyen extraordinaire de

poursuivre l'œuvre d'asphyxie des communes

en cours depuis plusieurs années :

il jure la main sur le cœur que l'État ne baissera plus ses dotations aux collectivités... pour préciser 30 secondes plus tard que ces dernières devront néanmoins réaliser 10 milliards d'euros d'économies en 5 ans !

En substance, Monsieur Macron dit donc aux maires :

« l'État ne serrera plus la corde,

car c'est vous-mêmes qui vous la passerez au cou »!

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !