Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Draveil ~ News

Draveil ~ News

Politique et Économie Départementale (Essonne) - Nationale et Européenne - En résistance depuis Mai 2012


L’Union européenne au bord du gouffre ?

Publié par Quercus sur 4 Mars 2017, 21:14pm

Catégories : #Union Européenne, #France

L’Union européenne au bord du gouffre ? Les inquiétudes d’Hubert Védrine

En septembre 2016, une réunion des dirigeants de l’Union européenne a eu lieu à Bratislava ; elle avait pour objectif, après le référendum britannique qui a provoqué la sortie du Royaume-Uni, de relancer le processus de construction européenne. Le moins qu’on puisse dire est que cette réunion a été un échec total. Hubert Védrine en a tiré ses propres conclusions dans un petit livre, publié en novembre dernier, intituler Sauver l’Europe.

L’européisme est une impasse

Dans ce livre, l’ancien ministre, qui a la particularité d’être sans doute la personnalité socialiste la moins aveuglée par les partis-pris idéologiques et qui, de ce fait, analyse le monde réel tel qu’il est et non pas tel que les idéologues aimeraient qu’il soit, nous fait part de sa très grande inquiétude quant à l’avenir de l’Union européenne.

Hubert Védrine s’inquiète tout particulièrement de l’autisme de ceux qu’il appelle les européistes, autrement dit les partisans d’un État fédéral lesquels ne sont, selon l’auteur, qu’une infime minorité en Europe, de l’ordre de 1 % de l’ensemble des populations européennes, mais qui seraient largement dominante au sein des instances dirigeantes des États et de l’UE.

Si l’on en croit Védrine, il y aurait au sein des populations de l’Union européenne 15 à 20 % de chauds partisans de l’UE telle qu’elle est, 15 à 25 % d’opposants résolus de cette même UE et 60 % d’eurosceptiques qui inclinent de plus en plus vers la pure et simple opposition.

La construction européenne a été le fait de dissimulateurs

Comme l’ont écrit Christopher Booker et Richard North dans un ouvrage intitulé La grande dissimulation (paru en 2016), l’UE et, avant elle, la CEE ont été bâties par des gens qui avançaient et avancent toujours sans dévoiler leurs intentions réelles.

Pour North et Booker il est clair que la dissimulation était voulue par Monnet lequel, en accord avec Spaak, voulait que toute référence à une union fédérale soit supprimée du discours officiel des européistes de façon à ne pas inquiéter les peuples.

« Dans cette optique, une intention de tromper et de dissimuler était dans la nature implicite du « projet » à partir de son lancement. L’habitude d’avancer masquée devait demeurer une caractéristique si intrinsèque du « projet » qu’elle influencerait de plus en plus tous ceux qu’il charmait ».

C’est la méthode conçue par Jean Monnet, dont l’oligarchie européiste en a fait un quasi-saint.

Source et suite, lien ci-dessous.

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !