Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Draveil ~ News

Draveil ~ News

Politique et Économie Départementale (Essonne) - Nationale et Européenne - En résistance depuis Mai 2012


Les écarts salariaux en Europe sont la cause de l’émigration

Publié par Quercus sur 14 Mars 2017, 22:23pm

Catégories : #Visegrád, #Europe, #Salaires, #Emploi

Initiative citoyenne européenne :

l’Europe centrale et orientale pour une harmonisation des salaires en Europe

-------ooOOoo--------

Des élus de 8 pays d’Europe centrale et orientale (Hongrie, Croatie, Pologne, Slovaquie, Roumanie, Bulgarie, Lettonie et Estonie) ont lancé une initiative citoyenne européenne pour une

« union des salaires »,

c’est-à-dire, en vue d’harmoniser les salaires au niveau européen. La réunion des représentants et la signature de l’initiative ont eu lieu à Budapest le 14 mars.

Le projet a été lancé par le Jobbik, parti populiste de droite radicale hongrois. Aucun projet de cette ampleur réunissant autant de pays de cette région n’a eu lieu jusqu’à maintenant, a souligné le président du Jobbik, Gábor Vona.

L’initiative en soit, selon le président du Jobbik, ne porte pas que sur les salaires en soi, mais aussi sur la compétitivité des entreprises locales, sur une nouvelle politique de cohésion, sur une nouvelle Union européenne, plus solidaire, où les pays d’Europe centrale et orientale se sentiraient aussi « chez eux ».

Il a également souligné que cette initiative n’est pas orientée contre l’Europe occidentale. Il ne s’agit pas de demander une aumône, a-t-il dit, mais de faire en sorte que la communauté européenne assure des conditions similaires à tous ses membres. Il a également souligné, en guise de critique, que le flux de travailleurs ne se fait que dans un sens, et que

« l’union des prix s’est faite, mais pas celle des salaires »,

soulignant la hausse des prix en Europe centrale et orientale, sans pour autant de réévaluation des salaires suffisante.

« L’initiative lancée aujourd’hui porte sur l’avenir de l’Europe. Le renforcement de l’Europe centrale et orientale est également important pour l’Europe de l’Ouest »,

a conclu Gábor Vona.

Les signataires ont également convenu que dans de nombreux cas, les pays ayant rejoint l’UE ont été floués et déçus.

L’économie périphérique qui fait des pays d’Europe centrale et orientale des colonies de premier niveau, pourrait-on dire, ne peut pas durer éternellement devant les volontés et les crises dénoncées par les signataires.

À terme, ce sera donc soit un nouveau paradigme économique pour l’UE, soit la dislocation de l’UE. Et en cela, les instigateurs de cette initiative citoyenne ont été bien malins de prendre les devants, jouant le premier coup.

On saluera aussi le choix du slogan de cette campagne pour l’harmonisation des salaires européens :

« à travail égal, salaire égal » !

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !