Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Draveil ~ News

Draveil ~ News

Politique et Économie Départementale (Essonne) - Nationale et Européenne - En résistance depuis Mai 2012


Les relations franco-polonaises mises à mal par ..........................

Publié par Quercus sur 8 Mai 2017, 19:46pm

Catégories : #Macron, #Pologne, #Visegrád, #Hongrie, #Russie

Les relations franco-polonaises mises à mal par la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron

« Les amis de Madame Le Pen, ses alliés, vous les connaissez : ce sont les régimes de Messieurs Orbán, Kaczyński, Poutine. Ce ne sont pas des régimes de démocratie ouverte et libre. Nombre de libertés y sont bafouées chaque jour et, avec elles, nos principes. » (extrait du discours du 1er mai d’Emmanuel Macron).

Quelles libertés ? On ne le sait pas, mais cette phrase a fait la Une de tous les médias polonais cette semaine.

Le candidat de François Hollande et de Manuel Valls à la présidentielle avait déjà largement fait parler de lui sur les bords de la Vistule la semaine précédente avec sa promesse d’introduire des sanctions contre la Pologne dans les trois mois de son investiture s’il gagne le vote du second tour.

Des sanctions motivées par la délocalisation de Whirlpool, sur un prétendu non-respect par la Pologne des « principes » de l’Union européenne :

« Sur le dossier de Whirlpool, dans les trois mois qui suivront mon élection, il y aura une décision prise sur la Pologne. Je mets ma responsabilité sur la table sur ce sujet »,

déclarait le candidat de substitution des socialistes et désormais de l’UMPS dans la Voix du Nord le 27 avril en évoquant l’utilisation de l’article 7 du Traité de l’UE qui prévoit la suspension d’un pays dans ses droits d’État membre.

Avant même d’avoir été élu, le candidat Emmanuel Macron a donc réussi à se brouiller avec la Pologne et la Hongrie, les deux pays leaders en Europe centrale et orientale.

Son  élection à la présidence de la République française promet donc des relations complexent avec l’ex-Europe de l’Est.

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !