Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Draveil ~ News

Draveil ~ News

Politique et Économie Départementale (Essonne) - Nationale et Européenne - En résistance depuis Mai 2012


Orbán : “ le multiculturalisme a échoué en Europe ”

Publié par Quercus sur 30 Juin 2017, 21:16pm

Catégories : #Hongrie, #Orbán, #Migrants, #UE

Les deux problématiques qui mettent aujourd’hui à l’épreuve l’Union européenne sont la migration et la direction que prend l’Union européenne a déclaré le Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, lors de l’événement de clôture de la campagne de “consultation nationale” de son parti, le Fidesz, à Budapest.

Le Premier ministre a déclaré que la migration illégale était légitimement appelée une

« vague de migration de masse » moderne.

En ce qui concerne l’avenir de l’UE, il a déclaré que la question était de savoir si le bloc se dirigeait vers

«  l’Europe de Bruxelles » ou une « Europe des États-nations ».

Viktor Orbán a déclaré que les deux problèmes étaient d’une importance historique pour le bloc.

Pour Orbán, ceux qui sont en faveur d’une Europe des nations sont des

« euroréalistes » plutôt que des eurosceptiques.

« Les euroréalistes souhaitent construire l’Union européenne sur des fondations solides, plutôt que sur du sable »,

a-t-il déclaré.

Le Premier ministre a soutenu que la

« réalité de l’Europe des nations »

est le seul fondement politique de ce genre qui existe aujourd’hui.

Aucune nation ne peut se voir dictée avec qui elle doit vivre en son propre pays, a déclaré Orbán, ajoutant qu’il s’agit d’une décision souveraine ne pouvant être faite que par ladite nation elle-même.

Pour Orbán, le multiculturalisme a échoué en Europe et l’UE essaye maintenant de pousser les États membres, y compris la Hongrie, à en payer le prix.

Le Premier ministre hongrois a déclaré que l’UE essayait de distribuer des migrants qui avaient été injustement autorisés à entrer en Europe occidentale parmi les pays qui avaient refusé de les laisser entrer, comme la Hongrie.

La Hongrie propose, plutôt que de répartir les migrants entre les États membres, d’envoyer les migrants hors d’Europe, a-t-il déclaré. Orbán a également déclaré que l’illusion de l’intégration de masse avait échoué.

« C’est dur à dire, mais aussi bien que paraisse l’intégration sur le papier, la vérité est que cela ne marche pas, »

a-t-il déclaré.

Au lieu de cela, des sociétés parallèles émergent, impliquant une hausse des taux de criminalité et la détérioration de la sécurité publique, apportant la menace du terrorisme et des attentats, a-t-il soutenu. Orbán a déclaré que seule l’Europe pouvait décider de son propre avenir.

« Et par cette Europe, nous ne voulons pas dire Bruxelles ou les leaders européens, mais plutôt désigner la communauté des citoyens européens, »

a déclaré le Premier ministre hongrois.

« Mais l’Europe a cessé de demander à ses gens leurs opinions ».

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !