Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Draveil ~ News

Draveil ~ News

Politique et Économie Départementale (Essonne) - Nationale et Européenne - En résistance depuis Mai 2012


Énorme couac dans les rangs de l’exécutif.

Publié par Quercus sur 15 Juillet 2017, 22:32pm

Catégories : #Couacs, #Gouvernement, #Dépense publique

"Diminuer" ou pas la dépense publique ? Grosse contradiction entre Darmanin et Édouard Philippe à 15 minutes d'écart

-------ooOOoo-------

OUT ET SON CONTRAIRE - Quand un ministre affirme publiquement l'inverse de ce que dit tout aussi publiquement le chef du gouvernement, à seulement quelques minutes d'intervalle.

Cette *petite* contradiction a été repérée par Public Sénat. En début de séance, Édouard Philippe répond à la présidente du groupe communiste, Éliane Assassi. Précisant choisir ses termes avec le plus grand soin, il explique que non, le gouvernement ne veut pas "baisser la dépense publique" :

[...] Notre objectif, c'est bien la maîtrise des dépenses publiques, c'est bien d'éviter leur dérive [...]. Nous entendons maîtriser cette dépense et la maîtriser strictement. Non pas la diminuer, mais la maîtriser. Pardon pour cette réponse mais je voulais être bien précis sur les termes.

Une réponse à revoir en vidéo :

Le chef du gouvernement détaille cependant : "Comme la richesse nationale augmentera, le poids de la dépense publique dans la richesse nationale baissera ; mais le montant et le volume de la dépense publique, lui, n'a pas vocation à diminuer, il a vocation à rester stable." Et le Premier ministre de se défendre de "jouer sur les mots", se targuant "au contraire" de "dire exactement les choses".

-------ooOOoo-------

15 minutes plus tard, Gérald Darmanin lui succède au micro, pour répondre à une question d'Albéric de Montgolfier, sénateur LR et rapporteur général du Budget. L'ex-lieutenant de Nicolas Sarkozy martèle alors que le gouvernement va "diminuer la dépense publique" :

Il faut s'attaquer à ce que monsieur le Premier ministre a évoqué comme une addiction : la dépense publique. Il faut limiter puis diminuer cette dépense publique. [...] Nous diminuerons la dépense publique parce que moins de dépense publique, c'est moins de déficit ; moins de déficit, c'est moins de dette ; moins de dette, c'est moins d'impôts ; moins d'impôts, c'est plus d'entreprises qui créent de la richesse.

????????????????????????

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !