Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Draveil ~ News

Draveil ~ News

Politique et Économie Départementale (Essonne) - Nationale et Européenne - En résistance depuis Mai 2012


Pourquoi plus personne ne veut des Jeux olympiques (sauf Paris)

Publié par Quercus sur 11 Juillet 2017, 21:14pm

Catégories : #Macron, #Hidalgo, #JO2024, #Paris

Un accord "gagnant-gagnant ?" Paris, emmenée par Emmanuel Macron, et Los Angeles, candidates à l'organisation des JO-2024, passaient ce mardi 11 juillet un grand oral devant les membres du CIO qui devaient valider le même jour le princiie d'un double vote garantissant à la ville écartée pour 2024 de recevoir les JO-2028. C'est chose faîte, a annoncé le CIO en fin d'après-midi.

Une décision qui peut paraître étonnante, mais jugée nécessaire par le Comité international olympique qui doit faire face à une certaine raréfaction des candidatures à cause des coûts d’organisation.

L'explosion du coût d'organisation.

D'abord candidates à l'organisation des jeux de 2024, les villes de Hambourg, Rome, Boston et Budapest se sont toutes retirées de la course, pour finalement laisser le champ libre à Paris et Los Angeles. La raison principale ? L'inquiétude de l'opinion publique et des responsables politiques quant à un coût organisationnel qui se chiffre en milliards de dollars et qui dépasse systématiquement les prévisions.

Tous les JO des trente dernières années ont explosé leur budget initial. Pour les Jeux de Londres en 2012, l'addition est passée de 4,8 milliards à 11 milliards d'euros. Mais ce n'est rien comparé aux Olympiades de Pékin et de Sotchi, respectivement passées d'un budget de 2,6 milliards à 32 milliards et de 8,8 à 36 milliards d'euros. Et cette tendance à la dépense pharaonique ne semble pas près de s'arrêter... selon les médias japonais, les coûts d'organisation des Jeux Olympiques à Tokyo en 2020 pourraient être multipliés par six et atteindre 13.8 milliards d'euros, contre les 2.3 milliards prévus initialement. Les derniers Jeux Olympiques à Rio ont été, de ce point de vue là, un fiasco total. Comme en Grèce, pays hôtes des Olympiades de 2004, les infrastructures construites dans la capitale brésilienne sont pour la très grande majorité à l'abandon depuis la fin des festivités. Le coût total s'élève à plus de 13 milliards de dollars.

Le contribuable français sera-t-il à l’abri d’une explosion exorbitante des coûts d’organisation de cette olympiade voulu par notre couple de pharaon Hidalgo/Macron qui aujourd’hui pari sans bourse personnelle déliée pour une prétendue réussite de ces jeux faisant suite à l’accord de Paris sur le climat (des jeux écologiques). Oups des jeux qui auront le label de la transition énergétique et écologique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !