Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Draveil ~ News

Draveil ~ News

Politique et Économie Départementale (Essonne) - Nationale et Européenne - En résistance depuis Mai 2012


Une nouvelle génération pour la vieille politique !

Publié par Quercus sur 5 Juillet 2017, 17:52pm

Catégories : #E.Philippe, #Politique LREM, #NDA, #Confiance

Pendant plus d’une heure, le Premier ministre, Édouard Philippe, a précisé son programme politique pour les années à venir. Les solutions proposées sont malheureusement contradictoires avec certaines bonnes intentions énoncées.

Plus d’impôts (CSG, suppression des niches fiscales…), En Marche vers la récession et le chômage de masse !

Plus de dérégulation du droit du travail, qui contrairement à ce qui est dit, va nuire aux TPE/PME et profiter aux multinationales. Par ailleurs, il ne s’agit pas de la première attente des entreprises qui demandent une relance de l’activité et une baisse des charges !

Plus d’obéissance aux lobbies en rendant obligatoire 11 vaccins, contre 3 aujourd’hui (diphtérie, tétanos et poliomyélite), quitte à sacrifier la santé de nos enfants !

Plus d’intercommunalité pour mettre sous tutelle les communes, densifier à outrance et tuer la démocratie de proximité !

Toujours plus de servilité vis à vis de Bruxelles, alors que la Président de la République n’a rien obtenu lors du dernier sommet européen du 22 juin dernier. Vouloir respecter le seuil des 3% de déficit dès 2017 va casser la croissance et limiter les recettes fiscales.

Édouard Philippe et plus généralement la majorité En Marche, se présentent comme la nouvelle génération, la nouveauté et le renouveau, mais le discours reprend les vieilles recettes de la vieille politique ! Il a dit tout et son contraire. Sa politique d’austérité budgétaire lui interdira de mettre en œuvre la dynamique créatrice qu’il prétend défendre avec le Président de la République.

Ce qui n’a pas marché sous Hollande en petit, va être expérimenté en grand !

Devant cette contradiction permanente, je ne voterai pas la confiance.

Nicolas Dupont-Aignan

Député de l’Essonne

Président de Debout la France

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !