Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Draveil ~ News

Draveil ~ News

Politique et Économie Départementale (Essonne) - Nationale et Européenne - En résistance depuis Mai 2012


Chute de la popularité d'Emmanuel Macron : « Sa politique apparaît profondément anti-nationale »

Publié par Quercus sur 11 Août 2017, 20:48pm

Catégories : #Macron, #Popularité, #Sondage, #Politique

Avec sept points en moins en un mois, passant à 36% de popularité la cote de popularité du président français est en chute libre. Le philosophe Aymeric Monville y voit les conséquences d'une politique pleine de contradictions, aux services d'intérêts non-nationaux.

Elle semble vertigineuse. Au début de son mandat, celle de François Hollande avait été très faible.

Elle rappelle plutôt celle de Jacques Chirac en 1995. Cette année-là, nous étions presque dans une situation pré-révolutionnaire, car la France connaissait alors ses plus grandes grèves depuis 1968.

Il ne faut pas non plus oublier qu'Emmanuel Macron a été élu avec 15% des inscrits et a obtenu 85% des députés.

Tout cela relève d'une certaine contradiction, qu'il essaie de compenser par un surcroît d'autoritarisme.

En outre, il a complètement renouvelé le personnel politique mais ce renouvellement n'a pas du tout marqué l'opinion de manière positive.

Car certains nouveaux députés ont fait preuve d'une incompétence crasse. De fait, sa majorité a un vrai problème de légitimité face à l'opinion publique. Les mesures prises par Emmanuel Macron sont également empreintes de contradictions.

Vous ne pouvez prôner une loi interdisant aux députés d'employer des membres de leurs familles tout en cherchant à créer un statut spécial pour votre épouse.

Vous ne pouvez pas baisser l’impôt sur la fortune en ne taxant pas les biens mobiliers, comme les yachts, tout en baissant les aides au logement de manière aussi brutale.

Emmanuel Macron s'était, avant même son élection, aliéné les ouvriers et les employés.

Il est aujourd'hui en train de s'aliéner la jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !