Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Draveil ~ News

Draveil ~ News

Politique et Économie Départementale (Essonne) - Nationale et Européenne - En résistance depuis Mai 2012


Help ! Navire en perdition : Y-a-t-il un commandant à bord du navire France ?

Publié par Quercus sur 4 Août 2017, 15:50pm

Catégories : #Gouvernement, #Macron, #couacs

Cette question trouvera rapidement sa réponse. Mais, dès aujourd’hui, il est clair qu’Emmanuel Macron a mangé son pain blanc. Il l’a mangé vite, en jeune homme pressé. La déliquescence du groupe parlementaire de La République en Marche, son propre parti, est devenue évidente aux yeux de tous.

Les « couacs » parlementaires se multiplient. Les dysfonctionnements répétés qui affectent son propre gouvernement commencent à être sur la place publique. Il a perdu le capital de confiance qu'il pouvait avoir dans les grandes administrations, et en particulier dans celles qui représentent la force de l'Etat, la police et l'armée. Il ne s'est attaqué, que ce soit en actes ou en paroles, à aucun des grands problèmes qui taraudent aujourd'hui notre pays, et pourtant — ou peut-être à cause de cela — il voit sa popularité fondre à vue d'œil.

Il  verse désormais dans une démagogie antiparlementariste rampante, avec une loi de « moralisation » de la vie politique à la fois inefficace, injuste, et ne réglant aucun des problèmes auxquels elle prétendait s'attaquer.

Il doit pourtant se préparer à une crise sociale, dont nul ne peut aujourd'hui prévoir l'ampleur ou la durée dès cet automne, et ce dans une situation où la légitimité même de son pouvoir sera mise en cause.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !