Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Draveil ~ News

Draveil ~ News

Politique et Économie Départementale (Essonne) - Nationale et Européenne - En résistance depuis Mai 2012


Les militaires protègent les Français, mais qui protège nos militaires ?

Publié par Quercus sur 10 Août 2017, 22:44pm

Catégories : #Armées, #Sécurité, #Gouvernement, #NDA, #DLF, #Agression

Hier à Levallois-Perret, 6 militaires de l’opération Sentinelle ont été lâchement attaqués par un ressortissant algérien illégalement entré en France. Il semblerait que le président Macron préfère baisser le budget de nos militaires qu’expulser les clandestins en situation irrégulière. 

Après Notre-Dame, les Champs-Élysées et la Tour Eiffel il est certain que nos soldats, tout comme nos policiers et gendarmes, sont désormais les cibles privilégiées du terrorisme islamique. Nos forces de l’ordre risquent à chaque instant leur vie pour protéger la nôtre. Nous souhaitons leur adresser notre reconnaissance sincère et saluer le courage de leurs proches. 

Pour autant, l'efficacité de nos forces de l'ordre ne doit pas être l'arbre qui cache la forêt de leur épuisement. 

Les soldats Sentinelle sont là pour pallier le manque de forces de sécurité intérieure. Ils perdent ainsi de leur entraînement de militaire, indispensable en cas de projections extérieures, car des gouvernements inconscients ont diminué les effectifs de policiers et de gendarmes. 

De plus, avec les récentes décisions du Président Macron, il est de plus en plus difficile pour nos soldats de mener à bien leurs missions. 

Dans un contexte de guerre contre le terrorisme islamique, il est irresponsable de diminuer les crédits dédiés à la Défense. 

Le risque zéro n’existe pas, mais des mesures de bon sens peuvent être prises immédiatement pour enfin protéger plus efficacement les Français : 

- Revenir sur la réduction des crédits militaires et sanctuariser le budget de la Défense à 2% du PIB.

- Recruter 30 000 représentants des forces de l’ordre et 10 000 personnels administratifs (10.000 douaniers et policiers de l’air et des frontières, 10.000 effectifs mobiles pour relayer les effectifs militaires mobilisés sur l’Opération Sentinelle, 10.000 policiers et gendarmes pour compenser les baisses d’effectifs.

- Rétablir le contrôle aux frontières (fin du système Schengen)

- Expulser les clandestins dont l'ensemble des recours sont épuisés.

 

Nicolas Dupont-Aignan

Député de l’Essonne 

Président de Debout la France 

Damien Lempereur 

Porte-parole et délégué national de Debout la France

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !