Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Draveil ~ News

Draveil ~ News

Politique et Économie Départementale (Essonne) - Nationale et Européenne - En résistance depuis Mai 2012


Le dérapage de trop ?

Publié par Quercus sur 9 Septembre 2017, 13:22pm

Catégories : #Macron, #Politique Française, #Athènes, #Couacs

Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, vient de commettre un nouveau dérapage.

Il vient, une nouvelle fois, d’insulter les Français, du moins ceux qui ne pensent pas comme lui. Dans les jardins de l’EFA à Athènes, le vendredi 8 septembre, il a réaffirmé la nécessité des réformes.

Mais, il l'a fait avec des mots d'une violence inouïe:

« Je serai d'une détermination absolue, je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes ».

Que le Président dise qu'il ne cèdera rien, c'est son droit. C'est une manière de gouverner.

Aux opposants d'en tirer toutes les conséquences. Mais, qu'il le fasse en décrivant ceux qui ne sont pas de son avis de

« fainéants, (…) cyniques, (…) extrêmes »,

ne semble pas avoir de précédant dans la vie politique française depuis 1945.

Cela constitue, à l'évidence, un dérapage. La violence verbale dont il a ainsi fait preuve appelle, et justifie par avance, d'autres violences. Au point que l'on se demande s'il a conscience de ce qu'il a dit.

Ce n'est pas, hélas, le premier dérapage de ce type dont Emmanuel Macron se rend coupable. Il avait commis un autre impair de la même veine depuis les jardins de l'ambassade de France à Bucarest à la fin du mois d'août, ajoutant à l'insulte le fait de la proférer sur un sol étranger.

Pourtant, c'était le même Emmanuel Macron qui avait déclaré qu'il ne ferait aucun commentaire sur la politique française depuis l'étranger…

Source et suite lien ci-dessous

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !